Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Regarder les lumières s'éteindre, et disparaître ?

Publié par Phert sur 27 Juin 2022, 08:13am

Catégories : #Sujets de société

Regarder les lumières s'éteindre, et disparaître ?

Cela fait bien longtemps qu'on n'en a pas vu, de nouvelles lumières s'allumer dans le monde. C'est même tout le contraire ! C'est effrayant à regarder, mais le constat est sans appel, clair oserai-je écrire par provocation. On ne peut que le constater, en surfant sur le net, en écoutant, lisant, regardant, du plus loin de nous jusqu'au plus proche, même autour de soi, parfois même à sa table ! Comme la biodiversité et le climat tempéré, les lumières de l'humanité sont menacées d'extinction. Une autre extinction de masse. Et comme les autres, c'est l'humanité qui la provoque. Un autre suicide collectif, mais celui-ci est direct, frontal, brutal. Non par incidence, mais par notre propre démission apparente - en réalité nous sommes à moitié coupables car il s'agit d'une manipulation des esprits de nature cousine de celle qui a provoqué la montée du fascisme, du nazisme, du stalinisme, du maoïsme au siècle dernier. Nous sommes coupables et victimes. Cela ne nous excusera pas...

Tout ce que l'humanité a créé ces derniers siècles, non sans combattre, non sans supplices, non sans sacrifices, de libertés individuelles et collectives pour s'opposer aux oppressions religieuses et politiques, de savoirs et de pédagogies pour combattre l'arbitraire, l'obscurantisme, l'irrationnel, de contrats constitutionnels et sociaux pour empêcher la dictature du seul pouvoir des droits de naissance et de richesse... Tout cela est en train de s'éteindre. C'est le retour aux sommets de la brutalité, du cynisme, de l'opportunisme, en avant-garde de la barbarie décrite avec le désespoir de la lucidité par Stefan Zweig dans "Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen". C'est le retour des trous noirs d'illuminés absorbant le lumineux, celle des âges sombres, des bigots, des adeptes de masse, des superstitieux, des fous de Diable qu'ils prennent pour Dieu !

Tout cela avec qui comme porte-étendards ? Comme au XXème siècle, ces folies collectives sont représentées par l'exact opposé de l'idéal fantasmé : c'est Poutine après Staline en petit Père des Peuples, c'est Xi Jin Ping en Confusius et Trump en leader évangélique ! On en rirait de cette mascarade, s'il n'était aussi terrible qu'ainsi tous les défauts d'un peuple, d'une Histoire, se retrouvent ainsi incarnés dans la folie d'un pouvoir sans limite. Pire encore, que cette caricature soit capable de gagner. Mais ne soyons pas dupes. Derrière ces monstruosités, ces délires d'un ancien temps, tant d'intérêts matériels, tant de gens bottés, cirés, poudrés, tant de beaux quartiers qui s'en soucient si peu, qui la méprisent, la dédaignent, ou parfois même en tirent avantages, sans scrupule, de cette manipulation d'une masse dont ils s'excluent par privilèges.

Alors que faire ? Ne pas se laisser faire. Combattre, si l'on en a encore la force. Les contrer par leurs contradictions délirantes, comme cette Cour Suprême américaine capable de revenir sur le droit à l'avortement au nom de la liberté de chaque État d'en décider et de refuser dans le même mouvement le droit de l'État de New-York à restreindre le port d'armes en public au nom du principe fédéral constitutionnel, ou de revenir à l'esprit interprétatif des textes de la fin du XVIII siècle sans tenir compte des droits acquis par les Indiens, les noirs, les femmes, ni de l'évolution de la dangerosité des armes... Une sorte de groupe sectaire, qui a pris en otage de sa folie la plus haute autorité américaine. Un cauchemar !

Prends garde toi qui sifflote, toi qui vit le temps présent, toi qui détourne la tête - est-ce moi qui entends trop bien, trop tôt ? Bientôt,  si nous ne réagissons pas, la seule lumière tolérée sera celle du bûcher...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents