Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Et s'ils commençaient par un séjour dans l'espace ?

Publié par Phert sur 31 Août 2019, 08:27am

Catégories : #Sujets de société

Nul de sait d'où la suggestion est partie. Pas de trace de son origine. Aucun enregistrement. Ni livre, ni film, ni micro-trottoir. Ni égérie. Pas plus de pétition ou de manifestation monstre pour promouvoir l'idée. En réalité, elle était née d'une évidence. La planète n'en pouvait plus de nous et les tensions internationales ou de quartiers, les querelles de frontières ou de paliers, les conflits d'intérêts généraux ou particuliers se multipliaient. On en était à se battre dans la rue pour une portière mal claquée, sur les goûts et les couleurs et aucun pouvoir n'était plus crédible ni légitime. Tous se détestaient, chacun rejetant la responsabilité des échecs sur le voisin.  L'humanité improvisait avec gourmandise et masochisme sa nouvelle tragédie mondiale - certainement la der de der - promis juré de toute façon nous étions en enfer...

Et s'ils commençaient par un séjour dans l'espace ?

La résolution était apparue un jour d'assemblée aux Nations-Unies. Elle avait été votée. Certainement avait-elle été prise pour une inconséquente plaisanterie, à l'aube de l'apocalypse. Une date d'élection mondiale avait été décidée. Les candidats aux plus hautes fonctions dans les nations du monde avaient été regroupés. Les groupes-candidats avaient été constitués en tenant compte de psychologie, de  compétences, d'expériences, de qualités humaines - pas sur-humaines, et de pré-disposition à s'entendre. Comme on l'avait toujours fait, pour en-haut. Pas possible de constituer des équipages incapables de vivre ensemble. Trop sérieuse, cette histoire. En haut. Les principales nations étaient représentées, mais pas qu'elles...

Les candidats avaient été entraînés comme tout équipage, encadrés par des astronautes et des scientifiques, des psychologues. Ils avaient été placés, pendant toute la préparation du séjour, en contact permanent avec les opinions publiques sur des médias dédiés, en interaction - sans pub. Ni sponsor, ni partenaire. Une autre incongruité. Curieusement, les programmes politiques s'étaient considérablement améliorés pendant cette période. Autant du fait des candidats eux-mêmes, entre eux, que grâce aux échanges avec l'extérieur, des groupes citoyens auto-constitués en réseaux. La cohésion et la concorde indispensable, en haut, avait pris place dans la campagne, en bas. Des mois de travail pour qu'ils apprennent.

Les lancements avaient été programmés pour que chaque groupe rejoigne sa station

Les groupes étaient partis pour un séjour de plusieurs mois. A chacun sa petite station. En direct-live connecté à l'humanité, la planète, l'espace et leurs électeurs. Avec tous les moments de tension, de joie, de peine, d'entraide. Mais sans cinéma. Dans des conditions ne permettant pas trop l'hypocrisie, les manœuvres dérisoires, mesquines ou inutiles. Des conditions à élever l'âme humaine et sa conscience en regardant la Terre d'en haut, sa beauté et ses cicatrices, sa grandeur et sa fragilité. En tournant autour, tous les jours plusieurs fois la nuit. En travaillant ensemble. Une campagne spatiale pour se préoccuper de Terre et de vivant avant de s'en occuper. Pour de bon. C'était le seul moyen qu'on avait trouvé : faire naître de l'aventure spatiale l'esprit de solidarité, d'amitié, de partage indispensables ici bas, sans lequel nous ne serions bientôt plus rien.

Après plusieurs mois, l'élection a eu lieu.

Une élection du groupe. Elle a désigné celui considéré par l'humanité d'en bas comme groupe des dirigeants les plus capables de contribuer au bien commun. De fait, ils sont redescendus plus proches qu'aucun dirigeant ne l'avait été des autres, avant eux. Ils avaient aussi vu le monde comme aucun autre, avant eux. C'est peu dire que leur vision d'eux-mêmes, des autres, de la planète, avait changé...

Le documentaire : "16 levers de soleil" de Pierre-Emmanuel Le Goff venait de se terminer. Je suis sorti de ma pensée, sourire en coin.

Et s'ils commençaient par un séjour dans l'espace avant de gouverner ?

Patrick HERTER

31 Août 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents