Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Paraître n'est pas être...

Publié par Phert sur 2 Mars 2019, 11:21am

Catégories : #Politique

Un président en maraude sans costume mais avec photographe nous donne-t-il l'occasion de le découvrir tel qu'il est ou de le faire paraître tel qu'il souhaiterait qu'on croit qu'il est ? Un clair, s'agit-il d'une représentation ou d'une réalité ? D'une vérité ou d'un mensonge ? D'un acteur dans un rôle ou d'un humain tel qu'il est ? D'une expression captée de la compassion d'un homme touché, improvisée sur le bitume parisien, ou d'un exercice artificiel de communication d'une équipe, organisé dans les bureaux de l’Élysée ?

Au contact des Français, Emmanuel MACRON l'est depuis un bon moment, pour le meilleur - sa disponibilité, sa volonté permanente d'être au contact - et pour le pire - sa morgue. On se souvient de ses "petites phrases" nous présentant un homme dont l'insensibilité et le mépris apparents, à fleur de mots, ont plusieurs fois choqué l'opinion : donneur de leçons entre deux poignées de mains, sourire aux lèvres ; grand pourfendeur des fainéantises assistées, des tirs-au-flanc incrustés qui refusent de prendre leur voiture pour aller travailler un peu plus loin, de traverser la rue pour trouver un boulot ; pédagogue multi-cartes, de "la retraite pour les nuls" au "paritarisme par les nuls" en passant par "la décentralisation avec les nuls". Des interventions chirurgicales qui ont fini par métamorphoser, sous botox médiatique des chaînes de communication en continue, Jupiter en Père Fouettard, du sublime olympien au sordide de rue...

Alors que penser de ce reportage en maraude ? Participe-t-il à une opération de reconquête en humanité, en compassion, en empathie ? S'agit-il d'une stratégie à remonter le temps pour effacer le Chaplin parlant, assassin cynique de "Monsieur Vendroux" et le remplacer sur la pellicule par le Charlot muet face à la femme aveugle dans "Les lumières de la ville" ? Ou d'une parenthèse de vérité sur un homme ? Impossible de le savoir d'aussi loin, puisqu'il n'y a pas d'intimité possible. Trop de distance nourrit le doute, quand la proximité de représentation inquiète tant.

Paraître n'est pas être...

Patrick Herter

2 mars 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents