Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


La famille malade du tabagisme, la France aussi...

Publié par Phert sur 18 Août 2017, 10:57am

Catégories : #Politique

 

Au moins deux de mes parents sont morts directement de la cigarette. Le 1er, à 67 ans, était mon grand-père. Le second, à 67 ans également, était son propre fils, mon père. Une dramatique et gênante répétition de style qui a tout d'un drame mais rien à voir avec les gènes. L'histoire banale d'une famille qui raye le disque, à 67 ans, comme elle déraillait les voix du matin, à l'heure du café. Le père, le fils, l'esprit à défaut de poumons. Cette trinité est sinistre. La clope nous a sérieusement éclopés l'Eden familial...

 

Il faut l'avouer : elle a le chic pour séduire, la cigarette. L'air s'échappe en volutes de fumées légères qui intriguent les enfants et les amusent lorsqu'elles forment des ronds qui montent, qui montent, et disparaissent. Plus tard, c'est un jeu qui finit par ne plus faire rire les enfants, tous habillés en noir au bord du trou. Un jeu qui se paye à crédit, si tard que la facture paraît anodine, si loin, si loin. Une drogue douce qui finit dure à l'heure de l'encaissement. Une drogue qui aide à faire passer le temps jusqu'à le réduire considérablement, le temps de vivre... Une drogue qui donne de la contenance. Pas à ses poumons, qui trinquent, s'engoudronnent et rapetissent. Ni au malade qui s'éteint à côté de son cendrier. avant de finir en cendres.. Une drogue qui aide à gérer son stress, jusqu'au stress final, mortel, qu'elle a provoqué. Un subtil empoisonnement qui ne sait pas dire pas son non, par petites taffes puis par paquets, et qui finit par payer ses innombrables moments fugaces d'un coup sur la tête.

 

Alors quoi faire ? Faire payer, mais quoi : notre insouciance ? Notre manque de conscience ? Notre fragilité qui nous fait croire que pour être, il faut l'avoir aux lèvres ? Notre incapacité à préserver notre santé ? En réalité, nous sommes individuellement responsables. Mais si nous sommes individuellement responsables, la somme de nos irresponsabilités individuelles produit une catastrophe collective, comme la somme des irresponsabilités de mon grand-père et de mon père ont créé une catastrophe familiale.

 

Il faut le savoir : le tabac est une industrie qui ne rapporte quasiment rien au regard de ce qu'elle coûte à la société. Une enquête de la Cour des comptes rendue publique en février 2016 (https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/08-lutte-contre-tabagisme-RPA2016-Tome-2.pdf) a évalué les coûts sociaux du tabagisme à 120 milliards d'euros par an et les coûts sanitaires entre 12 (selon la CNAMTS) et 25,9 milliards d'euros (selon l'Observatoire français des drogues et toxicomanies). Ces chiffres font tourner la tête, surtout quand on sait que les crédits consacrés à la lutte contre le tabagisme étaient évalués par la Cour des Comptes à 100 millions d'euros, alors que les taxes qui rapportent (TVA comprise) 14 milliards d'euros sont directement reversées aux organismes sociaux pour payer (une partie de) l'addition collective... Qui y gagne, donc ? Les quatre grandes entreprises qui se partagent le marché, bien entendu : les groupes Philipp Morris (45%), Seita-Imperial Tobacco (25%), Japan Tobacco International (15%) et British American Tobacco (15%), avec plus de 2 milliards d'euros estimés. Plus encore les entreprises de santé qui soignent la maladie... Mais c'est finalement relativement peu comparativement au coût social faramineux. La cigarette est une drogue qui affaiblit notre société, sa vitalité, de façon anodine. Une véritable pourrissement de l'intérieur. Un suicide individuel qui devient collectif...

 

Il faut le reconnaître, les pouvoirs publics ont tout essayé :

 

- l'envolée du prix du paquet - pour essayer de sauver les moins riches, les plus fragiles ? Ce sont eux qui fument le plus, et cela ne cesse toujours pas. Ils meurent toujours aussi vite. Mais plus pauvres...

- les photos plus horribles les unes que les autres - pour essayer de dégoûter ? Comme si les images de drames, en boucle sur les chaînes, pouvaient nous empêcher de vivre...

- le paquet neutre ? Un tabagiste anonyme, ne serait-ce pas un trafiquant qui a réussi ?

 

Il faut le dire et le répéter, car les dernières enquêtes le montrent (Cf. http://www.liberation.fr/france/2017/05/30/en-france-la-cigarette-fait-toujours-un-tabac_1573078) : la France est toujours atteinte de tabagisme chronique, une stabilité des chiffres à haut niveau. 34,5% des 15-75 ans étaient fumeurs en 2016 et 28,7% quotidiennement (13,4 millions de personnes), malgré la hausse du prix du paquet - les effets du paquet neutre ne sont pas encore intégrés dans les statistiques. Chaque année, près de 80 000 décès sont directement liés au tabagisme : la 50ème ville de France (Aulnay sous Bois) qui disparaît chaque année après de longues souffrances. Pour qui pour quoi ? Pour rien...

 

Grand-père, papa, vous n'êtes pas seuls, et c'est encore plus grave...

 

Patrick HERTER

18 Août 2017

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents