Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


HULOT, ministre ou lanceur d'alerte ?

Publié par Phert sur 13 Juin 2017, 17:42pm

Catégories : #Environnement

En décidant de franchir la porte gouvernementale, Nicolas HULOT a accepté un défi personnel qui n'a rien d'anodin : passer du lancement d'alerte à l'arbitrage gouvernemental, de l'appel à l’insurrection des consciences, par-delà les frontières, au pragmatisme - parfois au cynisme - de l'action dirigeante d’un pays engagé dans la concurrence internationale et les intérêts particuliers des puissances économiques et financières. Pas simple quand aucune frontière n’arrête les nuages…

 

Certes, on a compris que seul un quinquennat "de droite, du centre et de gauche" pouvait l'accueillir, lui le défenseur de l'intérêt général et le pourfendeur des défaiseurs de planète, non partisan par nature. Il a fallu un cataclysme politique imprévisible pour rendre possible son arrivée. N'empêche : l’imprévu n’a pas changé la nature du système politique, ni sa logique, quoiqu'on en dise…

 

Les dossiers à risques, les choses trappes et les sujets pièges vont s'accumuler sur le bureau et pendant les journées du nouveau Ministre d'Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire : Notre-Dame-des-Landes à court terme, les conditions et le calendrier de sortie du nucléaire à (plus ou moins) long terme, les autorisations d'exploitations minières, le stockage des déchets radioactifs, les aléas politiques de la tragédie climatique, et une multitude de contrariétés...

 

Lui qui devra interférer avec autorité sur chacune des actions ministérielles de son gouvernement pour imposer la priorité de l’enjeu planétaire sur les autres considérations, résistera-t-il aux épreuves de la soumission au Chef de l’Etat, à la responsabilité et la solidarité gouvernementales, lorsqu’il faudra, contre ses propres convictions, défendre une mesure limite au regard des principes, peser et sous-peser, à l’aune de la hiérarchie des priorités et des enjeux, le poids des compromis, sans succomber à la compromission, sans apparaître comme une  simple caution ou un trophée ? 

 

Lui si peu disposé à entrer dans la caricature politicienne, tiendra-t-il lorsqu’il lui faudra avaler des couleuvres, se retrouver dans la fosse du débat politique pour défendre son gouvernement, supporter d’être accusé de faiblesse ou de traîtrise à la cause avec, pour seul espoir, in fine, de pouvoir (peut-être) faire œuvre utile et, à défaut d’avoir sauvé la planète, d’avoir fait plus pour elle ici qu'ailleurs ?

 

En réalité, numéro trois du gouvernement, Nicolas HULOT n’a pas de numéro. Il est et restera à part, comme l’une de ces espèces animales si particulières qu’elles nous avertissent du danger par leur seul comportement : dans la cage dorée gouvernementale, ce drôle d’oiseau nous préviendra en s’agitant du choc à venir si l'exaspération monte et le danger survient ; dans l’aquarium hors sol du Parlement, ce curieux poisson nous annoncera par ses circonvolutions et lassitudes la catastrophe si elle approche. Voilà pourquoi il nous est si précieux, nous qui le connaissons si bien : Nicolas HULOT est et restera en qualité de ministre, où qu’il se trouve, quoiqu’il fasse, qu’il le veuille ou non : un lanceur d’alerte…

 

Alors, soyons attentifs, bienveillants. Et restons vigilants...

 

Patrick HERTER

13 Juin 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents