Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Au 1er tour de la présidentielle, et si notre candidat, c'était BLANC !?

Publié par Phert sur 23 Mars 2017, 08:34am

Ainsi, les jeux sont faits : il n’y aura pas de candidat de la société civile à l’élection présidentielle. Les conditions à remplir pour obtenir le droit d’y participer avaient déjà fait de celle-ci une élection cadenassée (http://patrick.herter.over-blog.fr/2015/12/presidentielle-2017-une-election-cadenassee-alors-que-faire.html). L’environnement politique et médiatique, confisqué par l’opération MACRON, les primaires partisanes puis les affaires ont fini de rendre inaudible toute candidature alternative. Laquelle, dans tous les cas, était vraisemblablement condamnée d’avance par la division des rassemblements citoyens et le ballet égocentrique de leurs responsables auto-désignés ou élus par quelques-uns…

 

Aujourd’hui, le paysage est dévasté. L'offre politique est affligeante. Et les jeux semblent faits : le 1er tour ne compte plus. Au 2nd tour, ce sera MACRON – LE PEN. Dans cette parodie démocratique, que pouvons-nous faire pour manifester notre dégoût, notre colère ? Nous abstenir ? Impossible, tant l’urgence commande d’agir. Voter BLANC ? Un renoncement ? Et si c'était au contraire cela, la solution ?

 

BLANC est le candidat idéal. Celui que nous aurions dû avoir pour nous représenter :

 

BLANC n’a pas besoin de convaincre 500 parrains parmi les 40 000 élus tétanisés par les menaces de sanctions des pouvoirs et partis en place, les égarés de la politique qui en font sans le savoir, les débranchés de la responsabilité qui ne répondaient plus au téléphone jusqu’au 17 mars, les écoeurés du mandat électif qui ont décidé de (se) laisser tomber…

 

BLANC n’est pas une personne : c’est une élection sans candidat donc sans égo. Plus de querelle. Plus de division. BLANC ne servira aucun camp, aucun groupuscule. Aucun « Moi je » : Nous. BLANC n’appartient à personne. BLANC est dans le domaine public…

 

BLANC pourrait même nous permettre d'exister dans les prochaines semaines. BLANC pourrait tenir meeting avant le 1er tour, par ses porte-paroles, et manifester, pin's blanc à la boutonnière et bulletin blanc en main, pour appeler au sursaut et construire les bases du rassemblement législatif de la société civile...

 

BLANC est un formidable appel à voter à destination de tous ceux qui s’apprêtent à s’abstenir. De les ramener à l’exercice du droit de vote. Une sorte de répétition générale avant le 1er tour des élections législatives…

 

BLANC  peut être un signal fort envoyé par la société civile au système politique, alors que 40% des électeurs sont aujourd'hui tentés par le vote blanc. Qu'ils passent à l'acte ! Et imaginons déjà la stupéfaction du microcosme si BLANC arrive en tête – au seul comptage puisque, faut-il le rappeler, le système lui dénie toute existence réelle ni influence directe…

 

BLANC n’engagera pas notre pays dans l’aventure : le 2nd tour permettra à chacun de voter pour l’un des finalistes. Par exemple pour faire barrage à l’extrême droite. Voter BLANC, c'est être responsable, avant le saut dans le vide ou dans la vie...

 

BLANC n’est pas un vote pour rien mais pour l'avenir. BLANC est la couleur de la page vierge, sur laquelle nous allons écrire l’alternative pour les législatives. C’est une porte d’entrée qui sera d’autant plus puissante que le nombre de votes BLANC aura été important. Un signal de ralliement. Ralliement non pour un homme. Mais pour nous mêmes…

 

Autant de raison objectives de voter BLANC au 1er tour de l’élection présidentielle.

Je le ferai.

 

Patrick HERTER - 23/03/2017

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents