Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Le mythe de l'aquarium : 2. La chute

Publié par Phert sur 19 Mars 2017, 09:03am

Je t'ai décrit l'aquarium lors de ta dernière venue. Maintenant, dit l’oracle, je vais te décrire ce qui est (bientôt) arrivé…

 

Au fil du temps, les conditions de vie des poissons de l’aquarium s'étaient éloignées de celles des poissons de l’océan. La vie y était douce et paisible quand, au-dehors, les dépressions se succédaient. Mais plusieurs événements ont tout changé...

 

(8) Figure-toi que la colonie de poissons nageant dans l'aquarium d’eau de mer posé sur le rocher, au milieu de l’océan, observait souvent une colonie de poissons venimeux - autrefois dérisoire en nombre, puis peu à peu plus nombreuse - nager et nager encore aux abords du système de va-et-vient lequel, je te le rappelle, permettait de faire correspondre les eaux de mer et le bassin de l'aquarium. Cette observation occupait les esprits inoccupés, en distraction, comme les esprits retords, tout en intrigues et calculs... Mais nul ne s'inquiétait vraiment.

 

(9) Les plus anciens des poissons d'aquarium se souvenaient bien d'un temps pas si lointain qui avait vu certains d'entre eux faciliter l'entrée dans le bassin de quelque-uns de ces poissons venimeux en élargissant les tuyaux de canalisation. L'épisode avait tourné court, mais en était resté le souvenir pour les poissons d'aquarium de la sidération, pour les poissons venimeux de l'expérience acquise des conditions d'entrée et d'existence dans l'aquarium et, faut-il le préciser, d'une sorte d'ébahissement admiratif des poissons d'eaux de mer, impressionnés par le succès, lequel donnait aux poissons venimeux une réputation - flatteuse pour qui savaient qui ils étaient vraiment et d'où ils venaient...

 

(10) Un jour, les poissons d'aquarium découvrirent avec stupéfaction que par une habile adaptation du genre aux conditions de réalisation de son ambition, les poissons venimeux s'étaient métamorphosés. Autrefois épais et lourd, ils s'était allongés : l'étroitesse des tuyaux n'étant plus un obstacle, ils commençaient à pénétrer dans l'aquarium, discrètement, comme si cet aquarium était aussi le leur. Mais n'était-ce pas le cas ? Ces poissons venimeux n'avaient jamais frayés avec les poissons d'eau de mer, qu'ils méprisaient, se retranchant dans les rochers et sous la vase plutôt que de s'égarer en pleine mer, portés par les courants. Rien d'autre à faire pour les poissons d'aquarium, en ces circonstances, que d'admettre leur entrée et de leur faire une place...

 

(11)  Ce qui devait arriver arrivera donc. Les poissons venimeux modifièrent les conditions de vie de l'aquarium : habitués à l'obscurité de la vase et des roches, ils laissèrent les algues proliférer, la mousse recouvrir les parois de verre. Ce n'était pas qu'ils étaient si nombreux mais la lucidité et la combativité ayant abandonné les vieux poissons d'aquarium, nul ne s'opposa aux poissons venimeux. L'esprit avait cédé. Peu à peu, les poissons d'aquarium s'affaiblirent...

 

(12) Prenant  conscience du danger pour eux-mêmes quand il était trop tard, ils choisirent le plus jeune, le plus vif d'entre eux pour s'opposer aux poissons venimeux. L'audacieux tenta d'élargir les tuyaux pour appeler les poissons d'eau de mer à la rescousse... Comme s'il s'agissait de sauver la mer, laquelle n'était en réalité aucunement le sujet de l'aquarium ! La tentative désespérée finit de créer la confusion. Quelques poissons de haute mer, intrigués et intéressés par l'aquarium, qui nageaient à proximité, s'engouffrèrent. Les observateurs de moins en moins éclairés crurent que l'aquarium était sauvé. Cette cohorte de poissons hétéroclite se lança avec allégresse dans le combat...

 

Tu connaîtras bientôt la chute : qui des dangereux poissons venimeux ou de la colonie artificielle des vieux poissons d'aquarium et des naïfs poissons de haute mer prit le contrôle de l'aquarium ? Ferme les yeux et constate avec moi que tout était écrit d'avance, mais ne perds pas espoir : il me faudra te raconter un jour la fin. La mer montait...

 

Patrick HERTER - 19/03/2017

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents