Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Patrick HERTER

Le blog de Patrick HERTER

Articles sur l'actualité politique, économique, sociale


Ce que j'avais à dire à la Fondation Abbé Pierre...

Publié par Phert sur 1 Février 2017, 08:10am

Lorsque l'échange entre l'estrade et la salle a commencé, j'ai levé le bras pour parler. Comme tant d'autres... L'événement étant bien organisé : un homme est arrivé derrière moi, dressant un numéro. J'étais le 8. Les numéros étaient désignés depuis l'estrade et mon numéro n'a pas été appelé. Tant de demandes, tant de choses à dires. Il a fallu renoncer. Alors voici...

 

"Bonjour, je m'appelle Patrick Herter (il fallait se présenter), et je me bats pour rassembler en politique les forces vives de notre société, car c'est d'elles que viendra le sursaut. J'ai trois messages et une question :

 

D'abord un message de colère : ne nous cachons pas derrière notre petit doigt. Surtout pas ici. Pas plus que moi, vous n'êtes dupes de la situation. La politique du logement est, en France, une politique immobilière. Pas la politique sociale qu'elle devrait être : une politique financière, économique, fiscale, patrimoniale. Dans cette politique d'intérêts particuliers, la politique de l'intérêt général est dans la cave. Sous le pont. Dans le tunnel. C'est la cabane bricolée au fond du jardin... Et rien ne changera si nous ne changeons pas le paradigme politique.

 

Ensuite un message d'admiration : vous me bouleversez, dans votre insurrection de bonté et de fraternité, par votre détermination à réparer sans cesse ce qui est saccagé par la vie et négligé par les pouvoirs acquis pour durer. Vous êtes, comme tant d'autres, les rustines de cette République dénaturée qui nous fait honte et vous épuise au quotidien. Ne cédez pas au découragement, et gardez la perspective de ce qui est votre raison d'être : ne plus avoir à être... Car nous pouvons le faire.

 

Enfin un message d'espoir : dans tous les coins de France, dans les coeurs et les esprits, dans les maisons et les quartiers, dans les campagnes et dans les villes, la société réelle s'est levée. Oh, certes, elle est encore aujourd'hui trop dispersée, éparpillée. Elle balbutie comme un enfant, et grandit de façon désordonnée comme un adolescent. Mais elle avance : aujourd'hui même, elle commence à se rassembler malgré ses différences, à partir de ses divergences. Demain, elle sera sur l'estrade et fera l'élection. Mais elle a tant besoin de vous pour vous rendre inutile. Elle a besoin de vous pour qu'ensemble, nous donnions, enfin, de vrais vacances à celui qui les a pris voici dix ans mais ne peut s'en contenter, d'où il est, en regardant où nous en sommes !

 

Voici ma question : nous échangeons sous le regard d'un Abbé qui fut résistant et député. Vous êtes des résistants. Pourquoi ne pas devenir demain des députés ? Rejoignez-nous ! Inspirez-nous ! Représentez-nous ! Alors, ensemble, nous changerons le paradigme politique. Et, n'en doutez pas une seconde : la politique immobilière pour quelques-uns deviendra la politique du logement pour tous."

 

Patrick Herter - 31/01/2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents